L’atelier

C’est en 1996 que j’ai découvert le métier de ciseleur en créant un premier atelier avec un ami diplômé de l’école Boulle. Cet atelier était destiné au travail du bronze d’ameublement.

Cette période, qui dura quatre ans, et pendant laquelle j’ai découvert un monde fait d’ateliers de bronziers, de fondeurs, de doreurs et de bien d’autres corps de métier a changé et bouleversé ma vie. J’y ai vu des femmes et des hommes travailler la matière brute et la transformer en objets d’une grande valeur esthétique et technique. Cela m’a fasciné et continue encore de m’émerveiller.

Depuis je n’ai cessé de chercher à reproduire ces gestes précis et délicats, tout d’abord au service de collectionneurs d’antiquités orientales, pour quelques grandes marques de luxe, et aujourd’hui pour mes propres créations.

La quasi totalité de mes réalisations sont des pièces uniques. Elles sont exécutées à main levée en partant d’une seule plaque de métal, le plus souvent de l’argent, puis travaillées sur le recto et le verso avec un grand souci de précision et de détails.

Reproduire les gestes, immuables depuis des millénaires, et tenter de suivre les traces des artisans et artistes qui on fait la grandeur de ce métier, demande de l’humilité et du cœur.

C’est avec ces deux valeurs que chaque jour je me remet à l’établi, pour que mon travail trouve tous sont sens.

La Technique:

La ciselure est un terme qui peut être appliqué à diverses techniques mais son caractère essentiel est une recherche de finesse et de précision.

Elle se distingue de la gravure car il n’y a pas de retrait de matière. Le graveur retire du métal là où le ciseleur vient « l’imprimer » en le comprimant à l’aide de marteaux et de ciselets, sur un support qui ressemble à de la cire à cacheter et que l’on nomme « Ciment de ciseleur ».

La mise en ciment est une étape très importante pour la réalisation d’une pièce en ciselure. Elle consiste à chauffer doucement la cire pour la ramollir, puis on y dépose la plaque à travailler. Une fois le ciment refroidi le travail peux commencer.

Un travail long où le temps passé est mis au service de pièces uniques.

Quelques étapes de la réalisation d’un bracelet « Plumes » en argent 925

Manchette « Ecailles »

Boites « Feuilles »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s